Agriculture : le schéma directeur qui valait 100 milliards

publié le 22-02-2021 par AE_LudovicSchneider

L’assemblée a adopté jeudi dernier le schéma directeur de l’agriculture 2021-2030 à l’unanimité. Le secteur est en déclin depuis des décennies, et la crise du covid a mis un peu plus en avant la nécessité d’une plus importante autonomie alimentaire. Le Pays entend fixer « un cap » pour « ériger le secteur agricole en véritable levier du développement socio-économique. » Un schéma qui veut se donner les moyens de ses ambitions. 100 milliards de francs sont programmés sur les 10 prochaines années avec le soutien de l’Etat et de l’Union européenne.

Attendue et espérée avec le précédent SDA 2011-2020, la révolution de secteur agricole est elle lancée avec l’adoption de ce schéma directeur ? C’est en tout cas l’ambition du ministre en charge du secteur, Tearii Alpha qui a « pour objectif d’ériger le secteur agricole en véritable levier du développement socio-économique en tirant profit de toutes les potentialités qu’il offre et en englobant tous les archipels. Cette stratégie a pour finalité, à l’horizon 2030, l’augmentation de la production agricole, la création d’emplois, la lutte contre la précarité et l’amélioration du revenu agricole, l’accroissement de la valeur des exportations en consolidant les filières de niche existantes et en créant de nouvelles. » Une révolution mais pas à n’importe quel prix « la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole vise à donner la priorité au développement humain, en particulier des jeunes, par l’amélioration du bien-être de chacun, afin qu’ils puissent réaliser leur plein potentiel et accéder à l’autosuffisance », ambitionne Tearii Alpha. 

« L’objectif global qui consiste à  maintenir un nombre constant de 15 000 actifs agricoles au sein de 5 000 exploitations réparties dans tous les archipels, avec une production en augmentation d’environ 40%, et un accroissement des terres cultivées de 800 ha, dont 300 ha de terres privées. Reposant sur la notion de système alimentaire territorialisé, les 29 orientations proposées sont déclinées en actions qui visent à produire sur le territoire une alimentation saine, équitable de manière durable. »

 

Source (texte et image) et article complet avec extraits audio : Radio1


Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Si vous disposez d'un compte, authentifiez-vous.