Diagnostic environnemental sur 79 rivières

publié le 21-03-2018 par AE_LudovicSchneider

La Direction de l’environnement a réalisé un diagnostic environnemental sur plus de 79 rivières, avec soixante dix-sept cours d’eau sur Tahiti et deux sur Moorea (action 19 du PCE). 

En 2015 et 2016, dans une première phase de diagnostic, 39 rivières ont été étudiées. En 2017, dix rivières ont été évaluées et 30 nouvelles sont en cours d’analyse pour cette année.

Et le bilan n'est pas reluisant avec de très nombreux déchets qui conduisent à un mauvais état de santé écologique sans compter les risques d'inondation.

Les premiers résultats du diagnostic montrent que plusieurs cours d’eau présentent une concentration importante de déchets dans leur lit et sur leurs berges. En effet, les rivières de Fautaua, Punaruu, Tipaerui et Hamuta ont été diagnostiquées comme étant dans un très mauvais état de santé écologique, du fait des quantités importantes de déchets présentes dans les lits et sur les berges de ces rivières. Les zones les plus impactées sont en amont de la basse vallée, là où il y a le plus d’habitations. Incontestablement, les zones très polluées sont localisées autour des lotissements situés à proximité des berges de rivières. C’est pourquoi, le nettoyage des lits et berges des quatre rivières précitées a été effectué.

Le bilan synthétique de l’opération de nettoyage des rivières montre que les quantités de déchets (tous types confondus) extraites des rivières sont de 3 tonnes sur Hamuta, 55 tonnes sur Fautaua, 116 tonnes sur Tipaerui et de 120 tonnes sur Punaruu. Les réussites notables sont le retour positif recueilli auprès des communes et des riverains, l’implication remarquable des collectivités qui s’est construite avant et pendant l’opération, la réduction du risque d’inondation liée aux embâcles et une amélioration ponctuelle de la santé écologique des quatre cours d’eau. 

La difficulté réside essentiellement dans l’incivilité des populations qui reste persistante. En parallèle à cette opération et pour pallier cette incivilité, une campagne de communication a été réalisée afin de sensibiliser la population aux bonnes pratiques et au civisme autour des rivières et tout particulièrement pendant la saison des pluies. Les supports de diffusion sont la télévision, la radio, les réseaux sociaux, les journaux et autres.

Source : Extrait CM
Source image : DIREN


Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Si vous disposez d'un compte, authentifiez-vous.