Les multiples possibilité des produits issus du coco

publié le 18-08-2018 par AE_LudovicSchneider

"Il faut ouvrir notre réflexion sur d'autres produits issus du coco" a déclaré le Président Fritch à l'occasion de son déplacement à Ana’a et Hereheretue. De fait, les produits du cocotier peuvent être utilisés pour la fabrication de « tortillons anti moustiques, pour faire des serpillères, pour faire pousser des plantes hors sol » a-t-il complété. 

Il n'y a donc pas que le coprah et c'est une réflexion globale que veut engager le Pays en partenariat avec les communes et propriétaires de terrains, en cohérence avec l'action 9 du PCE qui prévoyait une étude technico-économique de la filière coco. 

Le soutien au coprah coûte 1,137 milliards de Fcfp au Pays qui veut réorganiser le dispositif. S’y ajoute 216,6 millions de prise en charge du fret des îles vers Tahiti.

Les cours de l’huile brute ont augmenté (+20% entre 2016 et 2017) mais on constate également une baisse des exportations. 

Pour Edouard Fritch, les habitants des Tuamotu devraient commencer à voir le développement de leurs îles « autrement qu’au travers de quelque chose de subventionné qu’est le coprah ».

 

Source : Radio1 le 12 août 2018 et LaDepeche le 17 août 2018 
Source image : TahitiHeritage


Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Si vous disposez d'un compte, authentifiez-vous.