Teva i Uta – La commune s’engage dans les jardins partagés

publié le 17-06-2020 par AE_LudovicSchneider

L’objectif est d’inciter les familles à disposer d’une autonomie alimentaire en réalisant, chez elles, leurs propres cultures.

La commune de Teva i Uta vient de s’engager dans un vaste projet santé pour sa population. L’idée est partie d’un constat alarmant : « Nous sommes conscients qu’il y a beaucoup de personnes en surcharge pondérale dans notre commune, explique Namaoata Bernadino, quatrième adjointe au maire, en charge de ce dossier. Nous allons d’ailleurs lancer une étude pour connaître leurs habitudes alimentaires et à partir de là, cibler nos actions. »

Depuis deux mois, les huit quartiers de Mataiea ont mis en place un projet de jardins partagés. Ces jardins sont gérés et entretenus par les bénéficiaires d’une convention d’aide exceptionnelle de solidarité (CAES). « L’idée derrière, poursuit Namoeata Bernadino, est d’inciter les familles à reproduire la même chose chez elles, de sorte à avoir une réserve suffisante en produits locaux. Bien évidemment, la commune sera là pour les accompagner. L’objectif final, c’est véritablement de permettre à nos familles d’avoir une alimentation équilibrée, saine et, surtout, à moindre coût. ».

Le projet ne se limite pas seulement à l’autosuffisance alimentaire et propose également des cooking classes.

La caisse de prévoyance sociale (CPS) a participé au financement de l’atelier de cuisine communal à hauteur de 50 %. Un projet similaire est en cours et sera installé à l’école Nuutafaratea.

 

Source (texte et image) et article complet de Charles Taataroa sur LaDepeche


Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Si vous disposez d'un compte, authentifiez-vous.