24. Favoriser la résilience des écosystèmes polynésiens aux effets du changement climatique

publié le 11-03-2017 par AE_LudovicSchneider

Début du projet Fin estimée Fin effective
01-09-2015 31-12-2020 n.c.
Progression (en %)

Contexte

Les récifs coralliens constituent des barrières naturelles permettant de limiter l’érosion côtière.

La réduction des pollutions engendrées par l’activité humaine permet de limiter leur impact sur l’environnement et d’augmenter ainsi la résilience des écosystèmes naturels.

L’eau étant la première ressource impactée par le changement climatique, de par l’accentuation des épisodes de sécheresse/fortes précipitations ainsi que par la montée du niveau de la mer, il est impératif d’assurer sa préservation et la  gestion des aléas climatiques (crues).  Les enjeux sont sanitaires (de l’eau potable et de l’assainissement pour tous),  économiques (garantir l’accès à l’eau en quantité suffisante pour les diverses activités) et environnementaux (préserver les ressources en eau). 

Etapes

  1. Lutte contre l’érosion du littoral :

    • Mise en place de la réglementation sur les récifs coralliens en 2019
      avancement : en grande partie (projet de Loi du Pays rédigé et en cours de validation par le Ministère)

    • Surveillance de l’état de santé des récifs coralliens (blanchissement) assurée par le CRIOBE
      avancement : en grande partie (état des lieux du lagon de Tahiti et Moorea réalisé tous les 3 ans par le CRIOBE)

  2. Réduction des pollutions : 

    • Assainissement des eaux usées (AEU) : 

      • Accompagnement technique et financier des communes dans la mise en place de leurs projets d’assainissement des eaux usées
        avancement : en grande partie (accompagnement des communes de Uturoa, Mahina et Punaauia dans l'élaboration de leur schéma directeur et les communes de Papeete et Moorea pour leur mise en oeuvre)

      • Suivi et contrôle des ICPE des IDV rejetant des eaux industrielles traitées : inventaire à réaliser pour déterminer le nombre d’ICPE devant transmettre des autocontrôles en la matière
        avancement : néant

    • Collecte et traitement des déchets dangereux (tous archipels)
      avancement : réalisé (opération récurrente réalisée chaque année)

  3. Préservation et gestion de la ressource en eau :

    • Elaboration, adoption et mise en œuvre de la politique de l’eau : adoption prévue au second semestre 2019
      avancement : en grande partie (présentation à l'Assemblée de la Polynésie française programmée pour le 1er trimestre 2021)

    • Réalisation d’un portail de l’eau centralisant l’ensemble des données de l’eau en PF
      avancement : en grande partie (outil opérationnel, sera ouvert au public après l'adoption de la Politique de l'eau) 

    • Etudes hydrogéologiques démarrées sur 5 sites : 3 îles et 2 bassins versants de Tahiti
      avancement : terminé (études finalisées en 2020)

    • Elaboration et mise en œuvre de schémas directeurs de 3 rivières de Tahiti intégrant la préservation des biens et des personnes et l’environnement
      avancement : partiellement (étude finalisée pour la Fautaua, avec une adoption en CM prévue au 1er semestre 2021. Lancement de l'étude pour la Papenoo en 2021)

Points de vigilance et éléments de levier

Cette action est primordiale, tant pour la biodiversité que pour les communautés humaines qui dépendent amplement des services écosystémiques[1] pour leur qualité de vie et, dans certains cas même, pour leur survie. Aussi le parallèle sur l’objectif de favoriser la résilience des sociétés humaines au changement climatique peut être fait (> Action 26).

Un enjeu important de diffusion / vulgarisation des programmes vers la population (notion de services écosystémiques rendus)

La nécessité d’intégrer cette population dans le processus de mise en œuvre de l’action pour à terme, avec la mise en place de réseaux d’alerte et de suivi participatifs dans les archipels

 

[1] La définition communément admise de services écosystémiques est celle de l'évaluation des écosystèmes pour le millénaire (EM) qui dit que ce sont les bénéfices que les humains retirent des écosystèmes sans avoir à agir pour les obtenir. Ces services sont par exemple la production de l'oxygène de l'air, l'épuration naturelle des eaux, la biomasse qui nourrit les animaux domestiqués, pêchés ou chassés, l'activité des pollinisateurs dans les cultures et celle des organismes qui produisent et entretiennent l'humus, la séquestration naturelle de carbone dans le bois, les sols, les mers et le sous-sol etc.

Pilotage / animation

Élu(s) référent(s) : Ministère de la Culture et de l’Environnement, en charge de l’Artisanat (MCE)
Coordinateur(s) : DIREN
Partenaires : CRIOBE, Communes, Fenua Ma, BRGM
Responsable(s) : n.c.
Équipe projet :
n.c.

Budget et moyens

Budget (en XPF) : 397 000 000

Moyens humains et techniques à mobiliser

  • 2 : Agents Direction de l'environnement (2,5 ETP)
  • 3 : Agents  Direction de l'environnement (2 ETP) 

Moyens financiers à prévoir 

  • 2 : Déchets dangereux (piles, huiles, batteries) tous archipels : 70 millions XPF/an
  • 3 : Eau :
    • 287 millions XFP Partenariat avec le BRGM 2016-2020
    • Schémas directeurs rivières : 40 millions XPF 2017-2022)

Indicateurs

Valeur graphique Nom de l'indicateur
673

Valeur de l'indicateur : 673 (tonnes)

Minimum : 0

Maximum : 1000

Valeur seuil : 750

tonnes
Volume de déchets dangereux traités
5

Valeur de l'indicateur : 5 (ICPE)

Minimum : 0

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

ICPE
Nombre d’exploitants d’ICPE transmettant leurs ...
0

Valeur de l'indicateur : 0 (communes)

Minimum : 0

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

communes
Nombre de communes ayant mis en place leur ...
9 150

Valeur de l'indicateur : 9 150 (m3/jour)

Minimum : 0

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

m3/jour
Quantité d’eau usée traitée dans l’agglomération ...
non

Valeur de l'indicateur : non (-)

Minimum : n.c.

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

-
Adoption de la réglementation sur les récifs ...

Commentaires

AE_LudovicSchneider
AE_LudovicSchneider (Ludovic Schneider)
#27 - 19-02-2018
1.2 Identification réalisée (52 sites classés), mise à jour en cours.
2. Identification réalisée (environ 50 espèces). Environ 30 opérations en cours
3. Identification, priorisation et suivi des espèces
4. 1. Politique sectorielle de l'eau finalisée
4.3. Etudes hydrogéologiques en cours
DRMM_stein
DRMM_stein (Arsène Stein)
#37 - 16-11-2018
Pour info
une restitution de projet IFRECOR sera faite le jeudi 29 novembre 2018 à 10h dans la salle de gouvernement (délégation recherche), relative à la
"Vulnérabilité et adaptation au changement climatique des populations qui dépendent des récifs coralliens"
Contact : serge.planes@criobe.pf

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Si vous disposez d'un compte, authentifiez-vous.