26. Valoriser et diffuser les pratiques et modes de vie traditionnels contribuant à l'adaptation au changement climatique

publié le 11-03-2017 par AE_LudovicSchneider

Objectif(s) :
  • Rechercher les fondements culturels de l'adaptation au changement climatique en Polynésie française 
  • Capitaliser les missions d’acquisition de connaissances pouvant les concerner (ex : plans de gestion intégrée des zones littorales et côtières)
  • Elaborer des propositions / appuyer la diffusion des informations. 
Début du projet Fin estimée Fin effective
01-09-2015 31-12-2016 n.c.
Progression (en %)

Contexte

En Polynésie française, les pratiques culturelles et modes de vie traditionnels contribuent à l’adaptation au changement climatique (ex : principes de construction favorisant l'usage de pilotis).

Une collecte d’informations sur ces pratiques et modes de vie est actuellement en cours de constitution à travers l’élaboration de plans de gestion intégrée des zones littorales et côtières (Rahui de Teahupoo et plan de gestion de Opunohuu). L’objectif final étant de faciliter l’acceptation des projets. 

Etapes

  1. Consolidation d'un inventaire (initial et actualisable) des pratiques et modes de vie traditionnels concourant à l'adaptation au changement climatique / recherche des graduations des vulnérabilités associées.
    • Capitalisation des informations existantes.
    • Si nécessaire, conduite d’études complémentaires (ex : ouverture de la problématique sur l’adaptation au changement climatique prise en compte des spécificités archipélagiques et îliennes, concentration des investigations sur une ou plusieurs pratiques culturelles etc.) : études ethnographiques, entretiens avec des acteurs clés etc.
      avancement : néant
  2. Communication / restitution des travaux : supports écrits (manuels à adapter en fonction des publics-cibles), événements de transmission orale (via les porteurs d'expérience). 
    avancement : néant 

Points de vigilance et éléments de levier

La dynamique d’acquisition des données actuelles via les programmes d’élaboration des plans de gestion intégrée des zones littorales et côtières.

La reproductibilité des actions existantes en termes de méthode et de gouvernance. Exemples : réseau de référents « Patrimoine » dans le cadre de l’action « Aires Maritimes Éducatives », programme mixte « Société-gestion-science » sur le patrimoine lié à la mer des Marquises etc. 

Pilotage / animation

Élu(s) référent(s) : Ministère de la Culture et de l’Environnement, en charge de l’Artisanat (MCE)
Coordinateur(s) : Service de la culture
Partenaires : Académies, Associations, Comité d'éthique de la PF, DIREN, Ministère de la culture, Réseau des référents oraux
Responsable(s) : n.c.
Équipe projet :
n.c.

Budget et moyens

Budget (en XPF) : n.c.

Moyens humains et techniques à mobiliser

La mobilisation des référents / porteurs d’expériences, etc.

Moyens financiers à prévoir

Les frais de déplacements, logistiques et d’études pour le pilote de l’action. 

Fonds mobilisables (non exhaustif)

Contrat de l’agglomération de Papeete - volet Cadre de vie & renouvellement urbain - sur l’enjeu d'aménagement durable et participatif du territoire pour des quartiers attractifs : Objectif 11 (Valoriser les sites historiques et culturels pour préserver son environnement). 

Indicateurs

Valeur graphique Nom de l'indicateur
0

Valeur de l'indicateur : 0 (nb)

Minimum : 0

Maximum : n.c.

Valeur seuil : 5

nb
Tendance globale de  l'indicateur
Publications/restitutions orales réalisées sur ...

Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Si vous disposez d'un compte, authentifiez-vous.